Apple veut bloquer la vente de 8 terminaux Samsung aux Etats-Unis

Au lendemain de sa victoire face à Samsung devant la justice américaine, Apple exige que ce dernier arrêt de commercialiser 8 modèles qui violent ses brevets.

Après sa victoire face à Samsung devant la justice américaine et le gain de plus d'un milliard de dollars pour violation de brevets, Apple n'a pas tardé à soumettre une nouvelle requête auprès du tribunal de Californie pour obtenir l'arrêt immédiat de la vente de huit terminaux Samsung aux Etats-Unis. Une décision qui pourrait contraindre le Sud-Coréen à modifier en partie sa gamme de téléphones "Galaxy", le fabricant ayant déclaré dans une communiqué de presse : "Nous engagerons tous les moyens nécessaires pour assurer la disponibilité de nos produits sur le marché américain". Une contrainte qui ne concerne pour l'instant pas son produit phare, le Galaxy S3, lequel ne figure pas parmi les produits incriminés.


Samsung, qui a décidé de faire appel de sa condamnation, est déterminé à combattre un verdict qui suscite déjà de nombreuses polémiques. De nombreux juristes ont ainsi pointé du doigt la rapidité de la prise de décisions (21 heures de délibération pour plus de 700 questions à traiter) et le rôle de celui qui est présenté comme le président du jury, Velvin Hogan. Ce dernier, titulaire de brevets, est accusé de ne pas avoir été impartial. Surtout, il a jeté de l'eau sur le feu en déclarant à Reuters : "Nous avons voulu nous assurer que le message que nous envoyions n'était pas une simple tape sur les doigts." Une déclaration qui va à l'encontre de l'essence même des dommages et intérêts, lesquels doivent compenser un préjudice et ne peuvent, en aucun cas, avoir une portée coercitive.



Etats-Unis