Untitled Document
Sommaire

En savoir plus

 
Nicolas Guieysse
 
 
description brève de l'image
  • Délégué général de l'AFMM
 

JDN. Quels sont les chiffres les plus intéressants selon vous de cette étude ?

Nicolas Guieysse. L'un des chiffres à retenir est que 30 % des mobinautes déclarent avoir souscrit à une offre d'accès illimitée à l'Internet mobile. Ce type de mobinautes est beaucoup plus consommateur de l'Internet mobile. A l'inverse, seulement 5 % des mobinautes payant à chaque connexion se connectent au moins une fois par jour. Ce type de mobinaute évoque d'ailleurs le coût comme principal frein à l'usage de l'Internet mobile. Dans le contexte actuel de lancement d'offres illimitées par les opérateurs mobiles, nous avons le sentiment que l'Internet mobile va réellement exploser en 2008.

L'autre chiffre intéressant est que pour 13 % des mobinautes, le mobile est le moyen exclusif d'accès à l'Internet. Pour les annonceurs, ce chiffre signifie que l'Internet mobile est le moyen, en dehors des médias traditionnels, de toucher une certaine part de la population, notamment la population âgée de moins de 35 ans.

 

L'association française pour le marketing mobile (MMA France) publie de son côté avec Médiamétrie un panel de mobinautes. Vos deux études sont-elles concurrentes ? Comment l'AFMM se positionne-t-elle vis-à-vis de la MMA France ?

Nos études ne sont pas concurrentes car le marché manque cruellement de chiffres. Plus il y a d'études de ce marché, mieux c'est. Médiamétrie a initié sa démarche plus tôt dans le cadre régulier d'un panel. L'AFMM, en partenariat avec Ipsos, n'est pas dans une démarche de panel. Notre étude est une étude ad hoc qui vise à mesurer la pénétration de l'Internet mobile, les usages et les comportements des mobinautes en France. Nous souhaitons reconduire notre étude au moins une fois par an.

L'AFMM traite du multimédia mobile en général, aussi bien du point de vue des utilisateurs que des éditeurs de contenus et services mobiles, en passant aussi par les annonceurs et les problématiques de marketing mobile. Dans ce cadre, nous sommes souvent partenaires de la MMA France qui fait d'ailleurs partie de notre association. Nous avons par exemple collaboré pour l'ouverture de la publicité sur Gallery en juin 2007.

 

Ces études préfigurent-elles l'arrivée en France d'un véritable outil de mesure de l'audience des sites Internet mobiles ?

L'étude de l'AFMM et Ipsos Média n'a pas vocation à se substituer à une vraie mesure de l'audience de l'Internet mobile. Notre étude permet de suivre les comportements et les usages. La mesure de l'audience de l'internet mobile est une problématique que nous suivons bien sûr de près car c'est un outil qui permettra sans aucun doute de développer le marché, du côté annonceurs bien sûr, mais également côté des éditeurs de sites et de portails qui souhaitent monétiser leur audience. J'espère que cet outil verra le jour en France d'ici la fin de l'année 2008.

 

Parcours de Nicolas Guieysse

Nicolas Guieysse est délégué général de l'Association Française du Multimédia Mobile et de l'Association SMS+ depuis février 2007.

Auparavant, il a été consultant chez Arcome (Groupe Solucom) pendant 7 ans, en tant que manager, co-responsable du département Services Résidentiels et Internet. Dans ce cadre, il a effectué de nombreuses missions marketing et stratégiques pour la plupart des opérateurs fixes et mobiles français.

Il est diplômé de l'Institut National des Télécommunications.



Sommaire Mobile Envoyer Imprimer Haut de page