Marco Tinelli (Fullsix) : "Nous discutons d'un possible mélange des équipes avec Havas"

Le président et cofondateur de Fullsix, Marco Tinelli, revient sur les enjeux du rapprochement avec Havas et évoque la problématique du programmatique pour les agences.

Le président et cofondateur de l'agence Fullsix, Marco Tinelli, était l'invité de #Media, la nouvelle émission du JDN et de CB News, dédiée à l'actualité du monde des médias et d'Internet, diffusée en direct ce mercredi 7 octobre. Il venait notamment s'exprimer sur la récente annonce par le groupe Havas de négociations exclusives pour procéder au rachat de son agence. "C'est l'opportunité pour un indépendant comme nous de faire les choses à plus grandes échelles", explique-t-il d'emblée.

 

Tout l'enjeu pour réussir le rapprochement sera de "sauvegarder et booster le service fait aux clients", en faisant de Fullsix "un groupe autonome mais extrêmement bien intégré à Havas". Fullsix ne sera ainsi pas une "petite boîte hermétique qui vit sa vie". Marco Tinelli confesse déjà discuter "d'un possible mélange des équipes avec Havas". De quoi faire de l'opération "un deal offensif dans un marché paupérisé". Interrogé sur la problématique côté agences de communication de digitaliser leur activité, il rétorque que "ce qui intéresse nos clients n'est pas le pourcentage de CA que nous réalisons sur le digital mais la valeur ajoutée que nous leur apportons".

Ont ensuite été évoqués des sujets tels que la stratégie data de Fullsix, son activité de trading-desk et DMP ou encore le sujet de la création et du programmatique. "Un cocktail qui doit permettre à nos clients d'améliorer leurs prises de paroles" et pourquoi pas s'attaquer au problème des adblockers en rendant les publicités moins intrusives et plus intéressantes. 

Media / Rachat