Un des adblockers les plus populaires s'est vendu à... un mystérieux acquéreur

Avec ses 40 millions d'utilisateurs, AdBlock pèse dans le monde de la publicité online. L'adblocker vient d'annoncer qu'il rejoignait par ailleurs le programme "Publicités acceptables".

AdBlock, l'un des adblockers les plus populaires au monde, vient d'annoncer via un message laconique de son créateur, Michael Gundlach, qu'il avait été vendu à un acheteur qui a, selon The Next Web, requis l'anonymat. Un acheteur qui, à en croire Business Insider, ne serait pas Eyeo, l'éditeur d'AdBlock Plus, autre adblocker très populaire, et candidat tout indiqué.

Nul doute que l'opération, entourée de mystère, risque de crisper un peu plus un monde de la pub online déjà très tendu par l'arrivée des adblockers sur iOS 9. Il faut dire qu'avec 40 millions d'utilisateurs répartis sur Safari et Chrome, AdBlock a de quoi peser dans la lutte que se mènent les deux mondes. Michael Gundlach a d'ailleurs annoncé que le nouvel acquéreur avait décidé de faire basculer AdBlock dans le programme "Publicités acceptables" porté par Eyeo. Ce programme, que beaucoup assimilent à du racket, permet à un acteur publicitaire de voir ses publicités acceptées dès lors qu'elles respectent un cahier des charges et qu'il s'engage à reverser une partie du bénéfice généré par leur diffusion.

Adblock