Les CPM mobile sont désormais supérieurs aux CPM desktop

Le CPM mobile moyen était 34% plus élevé que celui du desktop au troisième trimestre 2015 selon Pubmatic. Les annonceurs maîtrisent mieux User ID et informations de localisation.

Les CPM mobile étaient 34% plus élevés que ceux sur desktop au troisième trimestre 2015, selon une récente étude publiée par la plateforme programmatique Pubmatic. Une performance que cette dernière attribue notamment à la croissance rapide de la vidéo mobile et des formats rich media. Dans un marché essentiellement structuré autour du monde applicatif, les annonceurs apprennent à mieux appréhender des outils tels que les Users ID et la localisation pour tirer les CPM vers le haut, surtout côté interstitiel. 

A ce petit jeu, c'est bien évidemment Apple qui s'en tire le mieux, en témoigne une croissance de 109% de ses CPM en l'espace d'un an, alors que sur Android cette augmentation n'est "que" de 11%. Le format web mobile croît lui de 30%, boosté par le déploiement de site mobile friendly. La croissance est en effet de 48% au sein des inventaires optimisés mobile alors que la chute est de 26% pour les non-optimisés. Ces ratios devraient toutefois sensiblement baisser dans les mois à venir, à cause de la vague d'adblockers qui déferle en ce moment sur Safari. Les chiffres de Pubmatic permettent également de voir que ces bonnes performances ne se cantonnent pas à la valeur mais aussi à la quantité, avec une hausse de 133% des impressions monétisées au sein des applications iOS et de 42% au sein des applications Android. Le basculement des usages depuis le Web fixe vers le mobile semble être enfin pris en compte par les annonceurs. 

 

Coût pour mille