AOL reprend les activités pub display de Microsoft en France

Erik-Marie Bion prend la tête d'AOL France et est rejoint par son équipe de 50 collaborateurs de la régie de Microsoft.

Près de 6 ans après la fermeture expéditive d'AOL Advertising en France, la régie d'AOL va renaître de ses cendres dans l'Hexagone, grâce à un partenariat conclut début juillet avec un autre géant tech US, Microsoft. Ce dernier formalise en effet la reprise pour dix ans de toutes les activités display de Microsoft par AOL, sur une dizaine de marchés dont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Brésil et donc la France.

"Les deux partenaires sont très complémentaires : Microsoft avait besoin de consolider son offre autour de la vidéo et du mobile, et AOL peut disposer ainsi d'une masse critique avec la commercialisation des espaces de MSN, Outlook, Skype ou Xbox, explique aux Echos Erik-Marie Bion , jusqu'ici directeur de la division marketing & online de Microsoft, désormais nommé general manager de AOL en France. La cinquantaine de personnes que constituait son équipe rejoignent également le giron d'AOL, portant les effectifs à un peu plus de 75. Nombre qui devrait être porté à un peu plus de 100 au cours de l'année 2016.

Ce deal achève de consacrer AOL comme un acteur publicitaire de poids qui a su habilement pivoter depuis son activité historique de FAI vers celle de spécialiste du programmatique. Racheté en 2015 par l'opérateur télécom Verizon, qui a déboursé 4,4 milliards de dollars pour franchir "une nouvelle étape dans la construction de plateformes numériques et vidéos", AOL ambitionne désormais ni plus ni moins que de devenir une alternative crédible à Facebook et Google en France.

Très solide côté techno avec les rachats successifs d'Adapt.tv, Convertro et Millenial Media, AOL met également la main sur ce qui lui faisait le plus défaut en France : de l'inventaire propre. Ce sont un peu plus de 34,1 millions de visiteurs uniques qui se sont ainsi rendus sur un des sites Internet du groupe au cours du mois d'octobre selon Médiamétrie // Netratings. Soit la deuxième audience d'un groupe Internet en France derrière… Facebook. De quoi rebattre sérieusement les cartes du marché adtech ?

Microsoft / Display