Le français Tabmo dévoile son nouveau DSP mobile à Dmexco

Les fondateurs de la plateforme programmatique espèrent que leur offre, qui réconcilie créativité, mobile et programmatique, fera d'eux un des leaders de l'adtech européen.

Avec près de 50 000 visiteurs attendus, le salon du marketing digital Dmexco, qui se tient les 14 et 15 septembre 2016, est un rendez-vous incontournable pour les professionnels qui cherchent à attirer l'attention du marché. Parmi eux, une start-up prometteuse de l'adtech français, Tabmo, qui espère que son tout nouveau DSP mobile lui permettra de sortir du lot des près de 900 exposants du salon.

Cette plateforme programmatique mobile, baptisée Hawk, est le fruit d'une levée de près de 4 millions d'euros réalisée en avril dernier par ses deux fondateurs, Renaud Biet et Hakim Metmer, auprès des fonds Ardian et Generis Capital. Proposée initialement en "managed services" sur le modèle d'un trading desk où les équipes de Tabmo pilotent l'achat média pour le compte du client, elle est depuis le début de l'année disponible en mode SaaS moyennant une commission prélevée sur chaque impression. Charge à l'annonceur ou à l'agence média de piloter elle-même l'achat média.

Un virage DSP pour plus de scalabilité

Un virage qui s'explique par les ambitions internationales de Tabmo, qui a ouvert un bureau à Londres fin 2015, en Allemagne quelques mois plus tard, et entend faire de même en Italie d'ici la fin de l'année. Le modèle plus facilement scalable du DSP permet à la start-up de grandir vite… et bien.  "On s'attend à près de 300% de croissance sur les revenus générés par notre activité SaaS en 2017", table Renaud Biet. Ce sont aujourd'hui plusieurs centaines de millions d'impressions qui transitent chaque mois via son outil d'achat programmatique. L'activité DSP devrait à terme représenter près de 75% du chiffre d'affaires de la société comme c'est le cas chez des plateformes programmatiques plus matures comme Mediamath ou The Trade Desk.

Tabmo veut toutefois se démarquer de ses aînés avec "un positionnement qui réunit pour la première fois, créativité, mobile et programmatique", expliquent Renaud Biet et Hakim Metmer. Le duo compte profiter de Dmexco pour faire la démonstration des formats rich médias que propose la plateforme. Parmi eux, StoryAd (une publicité mobile construite sur le modèle d'une story), SlideUp (la publicité est intégrée au cœur d'un article) ou encore des formats de vidéo 360 degrés proposés clé en main.

Vidéos verticales et 360 pour séduire les annonceurs TV

"Notre outil est capable de transformer la copy TV en une vidéo verticale optimisée pour le mobile", promet Hakim Metmer. Lorsqu'on lui avance que rares sont encore les annonceurs à avoir la maturité pour militer en faveur de dispositifs 360 ou même verticaux, le duo assure voir "de plus en plus de briefs agences intégrer ce type de format". La start-up espère attirer de gros annonceurs TV qui vont tôt ou tard prendre le train du mobile et seront à la recherche de formats capables de porter leurs campagnes de branding.

Pas vraiment effrayés par le duopole Facebook et Google, "deux excellents généralistes qui pêchent un peu côté rich media", Renaud Biet et Hakim Metmer ont l'ambition de "devenir le leader européen du programmatique mobile". Tout comme une autre pépite adtech française, Adotmob, dans laquelle Vente-privée vient d'investir 10 millions d'euros. "Mais eux se concentrent plus sur la performance alors que nous sommes vraiment axés branding", juge  Renaud Biet.

Une certitude, Tabmo veut s'interdire tout mélange des genres et se refuse à lorgner du côté de l'activité de collecte de la data en lançant sa propre DMP. "Allier DSP et DMP induit un conflit d'intérêt qui pourrait à juste titre rebuter les annonceurs. Nous avons donc vocation à être connectable à un maximum de DMP partenaires", tranche Renaud Biet. Opérant dans un univers où le cookie est "hors-jeu",  Tabmo multiplie aussi les collaborations avec les DMP mobiles spécialisées dans le traitement des devices ID comme Adsquare, Statiq ou Factual.

 

Toujours sur le JDN

 

DSP / Programmatique