Google Adsense : mode d'emploi, contact, avis...

Google Adsense : mode d'emploi, contact, avis... Google Adsense permet de générer des revenus publicitaires sur son site Web fixe, mobile et sur sa chaîne Youtube. Comment créer un compte ? Comment s'en servir sur Wordpress ?

[Mis à jour le 19 juillet à 14h25]  Google vient d'annoncer une mise à jour ses conditions d'utilisation afin d'interdire l'insertion d'espace publicitaires via des pop-up ou des op-under. 

Google Adsense est le programme de monétisation que Google propose aux éditeurs de sites Web pour leur permettre de générer des revenus publicitaires sur leur site web fixe et mobile ainsi que sur leur chaîne Youtube. Les formats, vendus au coût par clic (CPC) et donc à la performance, sont de tous types : texte, image ou vidéo.

Google Adsense fait parti des réseaux publicitaires les plus populaires en France, avec près de 2 millions de sites partenaires. En 2015, Google Adsense revendique avoir versé près de 10 milliards de dollars à ses éditeurs dans le monde. 

Créer un compte Google Adsense

Tout éditeur de site Web peut adhérer gratuitement au programme et choisir le type de publicité qu'il désire afficher sur son site Web en plaçant sur celui-ci le tag associé d'un simple copier / coller d'un code fourni par le programme. 

Pour s'inscrire trois obligations : disposer d'un compte Google, proposer du contenu indédit et communiquer un numéro de téléphone et une adresse postale qui sont associées à un compte bancaire, pour pouvoir être payé.

Contact chez Google Adsense

Google met à disposition des partenaires un centre d'aide qui contient l'ensemble des informations relatives à Adsense. Il est également possible d'interroger les top contributeurs du réseau sur les forums d'aideAu dessus de 300 000 pages vues par mois, l'éditeur peut également contacter un spécialiste de chez Adsense pour disposer d'une aide personnalisée.

Avis sur Google Adsense

Les avis relatifs à Google Adsense divergent sur le Web. Il est difficile de trouver mieux en matière de capacités de ciblage que Google et son intégration ne nécessite aucune expertise (il suffit de copier – coller un code sur sa page). Mais certains estiment qu'il est difficile d'en faire une source de revenu conséquente.

Plusieurs raisons à cela. D'abord il faut générer beaucoup de clics pour y arriver, les CPC étant plutôt bas. Aussi, il est difficile de contrôler le genre de publicités et d'annonceurs qui sont affichés sur le site partenaire. Raison pour laquelle certains éditeurs de sites Web préfèrent se tourner vers d'autres plateformes d'affiliation ou vers des opérations de brand content plus artisanales mais bien plus rémunératrices.

Google Adsense et Wordpress

Nombreux sont les utilisateurs de Wordpress, la solution de CMS la plus populaire au monde, à recourir à Google Adsense. Google avait d'ailleurs publié début 2014 un "Google Publisher Plugin for WordPress" qui permettait de gérer les publicités AdSense directement depuis le backoffice de WordPress. Mais le géant a décidé de tuer sans vraiment trop d'explications la fonctionnalité en avril 2017. Les membres du réseau Wordpress doivent désormais télécharger un des plugins développés par des tiers

Google Adsense et Youtube

Plus les vidéos de votre chaîne accumulent des vues et plus il est pertinent d'ouvrir un compte Adsense et de l'associer à votre compte Youtube. Pour se faire, il faut d'abord vous assurer que votre compte Youtube est activé pour la monétisation puis envoyer votre demande de création d'un compte Adsense à associer à votre compte Youtube. Google vous enverra un paiement dans und élai d'un mois une fois que votre solde aura atteint le seuil des 100 dollars. 

Le RPM sur Google Adsense

Les annonces diffusées sur les sites membres du réseau Adsense sont le fruit de campagnes achetées par les annonceurs depuis Google Adwords, l'outil de gestion des programmes de liens commerciaux de Google. Chaque éditeur peut connaître son revenu par mille impressions (RPM) soit les revenus qu'il générerait pour 1 000 impressions. Le RPM est calculé par Google en divisant le montant des revenus moyen estimés par le nombre d'impressions réalisées et en multipliant la valeur ainsi obtenue par 1 000. 

L'éditeur est rémunéré au coût par clic (CPC), soit le montant qu'il gagne chaque fois qu'un internaute clique sur l'annonce publicitaire. Ce CPC est déterminé par l'annonceur qui a gagné l'enchère. Il varie selon le profil de l'internaute exposé, le format proposé et le produit dont il fait la publicité. Plus ce dernier aura un prix élevé et plus l'annonceur, dans une perspective ROIste, pourra être enclin à miser haut.

Google reverse aux éditeurs environ 68% du prix déboursé par les annonceurs depuis Adwords. Le revenu d'un éditeur membre d'Adsense peut donc varier de quelques euros à plusieurs dizaines de milliers d'euros par mois, selon le volume de son audience. 

Publicité native sur Google Adsense

Google prend le plu du marché, avec l'arrivée de formats publicitaires natifs qui vont permettre aux partenaires du programme de proposer des publicités qui s'intègrent mieux au sein de leurs sites. Trois formats sont désormais proposés : in-feed, in-article et matched content. 

Avec in-feed, les publicités sont intégrées au sein de la liste des résultats ou des articles sur les sites. L'éditeur peut customiser le design de ses publicités pour les adapter à l'ergonomie de son site (bouleur, image, taille...). L'éditeur peut, avec in-article, ajouter des publicités au sein des articles. Un format popularisé par des acteurs comme Teads ou Invibes. Enfin, Google s'attaque aux géants de la recommandation du contenu avec "Matched content", contenu correspondant en français. Un format qui n'est toutefois ouvert qu'à certains sites, selon des critères de volume de trafic. 

Exemple de publicité "matched content". © S. de P. Google

 

Google / Youtube

Annonces Google