Google veut améliorer AdSense grâce à Doubleclick

Google ajoutera prochainement un cookie Doubleclick sur les ordinateurs visitant un site du réseau AdSense. Le moteur veut améliorer le potentiel de monétisation de son programme de liens sponsorisés.

Google poursuit l'intégration de Doubleclick. Le moteur de recherche a annoncé vendredi 8 août l'implémentation du cookie DoubleClick sur l'ensemble du réseau publicitaire Google. Concrètement, ce cookie supplémentaire servira à réguler aussi bien l'affichage de publicités issues de Doubleclick que du réseau AdSense. Cet ajout devrait être effectif d'ici quelques mois.


Ce cookie de plus sur les ordinateurs des internautes doit permettre d'apporter quelques améliorations au fonctionnement du réseau AdSense, indique le groupe sur son blog officiel. Objectif : optimiser la finesse du ciblage publicitaire à la fois pour les annonceurs afin d'améliorer le potentiel de monétisation des liens sponsorisés et leur acceptation par les internautes.


Parmi les améliorations mentionnées par Google, celle du "frequency capping" des annonces du réseau AdSense, qui détermine le seuil maximum d'expositions d'un internaute à une même campagne. Cette amélioration doit permettre d'éviter à l'internaute de voir toujours s'afficher les mêmes publicités. Elle doit par ailleurs offrir aux annonceurs un aperçu du nombre d'internautes ayant été exposés à leurs publicités, ainsi que le nombre moyen d'expositions par internaute.


Via le cookie Doubleclick, Google entend d'une manière générale fournir aux annonceurs du réseau AdSense de meilleurs outils de reporting des performances de leurs campagnes. Google veut notamment leur permettre d'identifier plus facilement les sites du réseau AdSense sur lesquels leurs liens sponsorisés sont les plus efficaces.


Google a par ailleurs profité de l'ajout de ce cookie pour annoncer la simplification des procédures d'opt-out de son programme publicitaire. Les internautes ne souhaitant pas recevoir de publicité ciblée sur les sites et services de Google ou provenant de Doubleclick ont désormais la possibilité de le signaler en effectuant une seule démarche.


Une semaine auparavant, quatre membres du Congrès américain avaient adressé un courrier à plus d'une trentaine d'entreprises, dont Google, Microsoft et Yahoo, dans le cadre d'une enquête sur les pratiques des acteurs du Web en matière de publicité ciblée. Les quatre parlementaires américains s'inquiètent justement de certaines dérives, notamment concernant la possibilité pour les internautes de ne pas recevoir de publicité ciblée. 

Liens sponsorisés / Google