Orange rachète Cityvox pour se lancer dans les liens sponsorisés locaux

Orange rachète pour "moins de 50 millions d'euros" le city guide Cityvox. Le groupe veut ainsi devenir un acteur majeur des liens sponsorisés locaux en Europe en développant le site à l'étranger.

 

Après plusieurs rachats de sites marchands ces 10 dernières années, comme Alapage, Marcopoly, ou plus récemment Top Achat/Clust, France Télécom reprend ses acquisitions dans le Web. Mais cette fois dans les contenus. Le groupe met la main sur le city-guide Cityvox, un site d'informations locales créé en 2000 (lire l'article : Le projet Cityvox, réseau européen de "city guides", bientôt enclenché, du 28/03/00), qui avait racheté son principal concurrent Webcity en 2003 (lire l'article : City-guides : Webcity se fond dans Cityvox, du 19/05/03). Ce projet, à l'origine européen, avait dû revoir ses ambitions à la baisse après l'explosion de la bulle Internet et se concentrer sur le marché français. Financé par une trentaine de business angels, dont Fabrice Grinda (Aucland, Zingy, OLX) et Gilles Ghesquière (Nomade), il avait réussi à atteindre la rentabilité en 2002.

 

Aujourd'hui, Cityvox revendique couvrir avec ses contenus locaux toutes les villes françaises de plus de 30.000 habitants. Par contenu, le portail entend informations locales (horaires de cinéma, restaurants, sorties, loisirs). L'audience de Cityvox oscille autour des 2 millions de visiteurs uniques par mois (sources Nielsen//Netratings), dont 30 % se portent sur ses sites Concerts.fr et Cinefil.com. Au 30 juin 2007, Cityvox affichait un chiffre d'affaires annuel de 3,3 millions d'euros et prévoyait de dépasser les 5 millions cette année. Le montant de l'acquisition n'a pas été dévoilé, Orange précise néanmoins qu'il a dû débourser "quelques dizaines de millions d'euros, mais moins de 50 millions."

 

 

Ce ne sont pas seulement les 2 millions de visiteurs uniques qui ont incité Orange à réaliser l'opération. Dans ce domaine, il est déjà assez bien pourvu avec ses propres 15 millions de visiteurs uniques mensuels en France (source Nielsen//Netratings sur janvier). L'acquisition entre en effet plutôt dans la stratégie de développement du groupe sur le marché publicitaire. La régie Orange Publicité touche d'ores et déjà près de 16 millions d'internautes par mois.

 

En complément de cette activité dans le display, Orange se rêve aussi comme un acteur majeur des liens sponsorisés locaux. Et pour entrer sur ce marché, le groupe avait besoin d'une plate-forme de contenus locaux proposant déjà une offre de liens sponsorisés aux PME et aux commerçants, ce qu'il a trouvé en Cityvox. Ce dernier va ainsi enfin pouvoir suivre le business plan qu'il s'était fixé à sa création en se développant à l'étranger sous la coupe d'Orange.

 

A ce jour, l'opérateur revendique 58 millions de visiteurs uniques par mois sur ses sites dans le monde, et la puissance commerciale qui va avec. Ainsi, pour profiter du développement de la croissance du marché publicitaire, Orange a créé en juillet dernier une division "Audience et publicité en ligne" dont le but est de développer les revenus publicitaires du groupe, ainsi que l'audience de ses sites (le portail Orange.fr, le site d'échange de photos Pikeo.com, la communauté musicale Soundtribes.com...).

 

Le rachat de Cityvox représente pour Orange la première pierre de sa stratégie de développement dans l'univers de la publicité en ligne. Dans les prochains mois, Orange va donc s'attaquer au marché des liens sponsorisés locaux en développant Cityvox dans 6 pays européens, dont le Royaume-Uni, l'Espagne et la Pologne. Par ailleurs, si Orange n'entend pas acquérir des sociétés de contenus pour accroître son audience, ses dirigeants n'excluent pas d'autres acquisitions de services pour développer l'audience de ses sites.

Orange / Liens sponsorisés