Publicis signe avec Microsoft, AOL, Yahoo et Google

Publicis développe son offre publicitaire sur Internet et mobile. Il lance VivaKi Nerve Center, guichet unique donnant accès aux technologies et réseaux de quatre des plus grands acteurs mondiaux du numérique.

Le patron du groupe Publicis l'annonçait en octobre dernier : pour gagner des parts de marché sur Internet, il faut aller vite (voir l'interview vidéo de Maurice Lévy du 23/10/2007). En témoignent les acquisitions réalisées par le groupe de communication ces deux dernières années parmi lesquelles Business Interactive, WCube, PhoneValley... Une stratégie offensive qui ne se limite pas aux seuls acquisitions. En effet, Publicis a annoncé hier le lancement de son VivaKi Nerve Center, le plus grand réseau d'audience à la demande du secteur publicitaire, en partenariat avec AOL Platform-A, Microsoft, Yahoo et Google. A sa tête : Curt Hecht.

 

Concrètement, le Vivaki Nerve Center est une technologie open source qui permettra, à partir d'une interface unique, de donner accès non seulement aux réseaux de sites propriétaires de Yahoo, AOL et Microsoft mais aussi aux sites externes qu'ont en portefeuille leurs régies publicitaires respectives. L'accès à tous ces réseaux s'effectuera à partir de la plate-forme publicitaire de Doubleclick (Google), qui partagera également son propre réseau de sites. Pour permettre aux annonceurs d'adapter leur message publicitaire en fonction des audiences ciblées sur ces plates-formes multiples, Doubleclick va également retravailler son produit Studio.

 

Plus précisément, sur le plan technologique, VivaKi Nerve Center intégrera Right Media Exchange, la plate-forme d'échange de Yahoo. Elles est actuellement utilisée par 50 000 annonceurs, agences et régies dans le monde et enregistre six milliards de transactions par jour. AMP, la future plate-forme de gestion publicitaire de Yahoo sera également mise à contribution. VivaKi Nerve Center utilisera la technologie de Platform-A reliant les audiences ciblées des sites d'AOL et de sa filiale Advertising.com. Via son réseau publicitaire Drivepm, Microsoft ouvre un accès à ses 500 sites en régie, en plus de ses sites propres parmi lesquels MSN. A l'avenir, Publicis dit ne pas exclure d'étendre son Vivaki Nerve Center à d'autres plates-formes.

 

L'objectif du VivaKi Nerve Center est clair : faciliter l'achat et la vente d'espaces publicitaires, permettre aux annonceurs de toucher une audience beaucoup plus large mais aussi de cibler des audiences très spécifiques, réduire les coûts et optimiser le retour sur investissements des clients.

 

Ce partenariat s'effectue dans un contexte de restructuration interne chez Publicis. Digitas, Starcom MediaVest, Denuo et Zenith Optimedia seront ainsi regroupés au sein d'une même structure lancée également le 25 juin 2008 : VivaKi. Chaque entité demeurera indépendante. VivaKi sera dirigée par Jack Klues et David Kenny, membres du directoire de Publicis. Laura Lang prend la tête de Digitas à la place de David Kenny.

 

Et ce n'est pas tout. En plus d'Internet, Publicis souhaite devenir leader de la publicité sur mobile. Pour ce faire, l'agence de marketing mobile PhoneValley va intégrer le langage Blueprint de Yahoo. Publicis va également s'appuyer sur la technologie Smart Ads que Yahoo va appliquer aux téléphones mobiles. Cela permettra aux annonceurs de proposer des messages adaptés aux utilisateurs. Rappelons que le groupe souhaite réaliser 25 % de ses revenus grâce au numérique d'ici 2010 (lire l'interview d'Olivier Fleurot, président du réseau d'agences Publicis, du 10/05/2007).

Microsoft / Google