Weborama affine son offre de ciblage comportemental

Weborama lance une nouvelle offre regroupant sa technologie de ciblage comportemental, l'accès à ses réseaux de sites propres et partenaires, ainsi qu'un service d'études pour suivre les tendances du Web.

Dans l'optique de renforcer son positionnement sur le ciblage comportemental, il y a moins d'un an Weborama avait racheté C-Marketing, une régie spécialisée dans la publicité ciblée (lire l'article du 23/10/2007 : Weborama prépare la guerre du ciblage comportemental). Lundi 15 septembre, son pôle dédié au marketing publicitaire et au ciblage comportemental, Weborama Connection, lançait sa "w.factory", une offre rassemblant la technologie de Weborama, sa plate-forme publicitaire et un service d'étude de tendances dans le but de mieux cibler les internautes en affinité avec une marque.

 

Au travers de w.factory et des différents profils identifiés sur sa plate-forme, Weborama offre aux sites éditeurs le moyen d'obtenir des informations sur le comportement d'un internaute qui visite pour la première fois leur site leur permettant de personnaliser rapidement la publicité ou même le contenu qu'ils diffusent. C'est un moyen de monétiser une audience parfois faible et très ciblée. Orange.fr, Lemonde.fr, Caradisiac, Allociné et Tf1.fr ont déjà signé pour utiliser cet outil, en cours d'installation pour certains.

 

De plus, Weborama va agréger les données de son réseau - quelques 200 000 sites francophones (en grande majorité français) - et celles de ses partenaires sur une même plate-forme . "Il s'agit là pour le moment d'une dizaine de partenaires tels que TF1, AlloCiné, le groupe HFP qui vont contribuer à l'apport de nouveaux profils sur la plate-forme", explique Laurence Bonicalzi Bridier, directrice associée chez Weborama en charge du développement de Weborama Connection. L'objectif n'est donc pas de cumuler de plus en plus d'audience mais de qualifier les profils qui composent actuellement 31 packs thématiques. D'ores et déjà le réseau agrégé compte 8 millions de visiteurs uniques dont la moitié issue du réseau propre à Weborama.

 

Du côté des annonceurs, Weborama garantit un nombre d'internautes touchés par la publicité. "Nous cherchons sur notre plate-forme les internautes qui correspondent aux marques pour les exposer à des publicités ciblées, explique Rodolphe Rodrigues. Les campagnes sont diffusées sur le réseau Weborama sans que les annonceurs sachent sur quels sites."

 

Quand au "Lab", il génère des études et suit les tendances comportementales des internautes. En outre, il permet à Weborama Connection de travailler avec les agences et les annonceurs sur leurs problématiques. "Nous pouvons par exemple voir émerger de nouveaux mots associés à une marque à un instant T et suivre leur évolution, explique Laurence Bonicalzi Bridier. Cela permet d'affiner le ciblage comportemental."  

 

Mises en place depuis mai dernier chez Weborama, les campagnes de publicité comportementale constituent déjà un tiers des campagnes diffusées par la société et, selon les prévisions de Laurence Bonicalzi Bridier, peut-être la moitié d'ici deux mois...

Réseaux / Tf1