Adloox analyse la qualité et la visibilité des inventaires publicitaires

Premium, AdNetworks, AdExchanges : Adloox analyse la provenance des contenus bloqués par Firewall.

Adloox vient de publier la dernière vague de son baromètre recensant la qualité et la visibilité des inventaires publicitaires online en étudiant spécifiquement les campagnes display diffusées sur des éditeurs premiums, au travers d'ad networks et de trading desks opérant sur les ad exchanges.

Sur la base d'un échantillon de 5 milliards d'impressions servies au cours du 1er semestre 2012, le baromètre relève que 62% des impressions bloquées avaient des contenus illégaux et des contenus adultes pour 35%. En moyenne, les impressions bloquées par le firewall d'Adloox, proviennent pour 0,3% d'éditeurs premium et à hauteur de 3,2% via des adnetworks. Le taux moyen est 7,9% pour les inventaires issus d'Adexchanges, sachant que l'étude ne prend pas en compte, par exemple, l'ad exchange La Place Media qui a été lancé en septembre.

 

Adloox souligne par ailleurs que "communiquer auprès d'éditeurs premiums c'est en général l'assurance d'une bonne visibilité et d'un temps d'exposition important". Ainsi, les inventaires displays sont-ils visibles au moins 10 secondes pour 40% des éditeurs premium avec un temps moyen d'exposition de 21,3 secondes. L'enquête précise enfin que sur les ad exchanges, "puisque l'inventaire premium commence tout juste à être disponible", il est "plus difficile d'assurer une bonne exposition. C'est évidemment compensé par des possibilités de ciblage et d'optimisation accrues", conclut Adloox.

 

adloox
Adloox © Adloox

En savoir plus sur Offremedia.com

CMS / URL