Confidentiel : Adyoulike rachète l'anglais Content Amp

Le pionnier français du native advertising, Adyoulike, veut devenir numéro 1 en Europe grâce aux équipes du spécialiste de la production et distribution de contenu.

Le pionnier français du native advertising, Adyoulike, vient, selon nos informations, de finaliser l'acquisition d'une société anglaise spécialisée dans la création et la distribution de contenus, Content Amp. Le montant de l'opération n'a pas été communiqué. Le nouvel ensemble pèse un peu plus de 5 millions de dollars de chiffre d'affaires sur 2013 et devrait faire le double cette année. L'acquisition de Content Amp, qui est rebrandé Adyoulike UK, va permettre à Adyoulike de surfer sur la forte croissance du marché du native advertising au Royaume-Uni en y implantant sa technologie qui permet de déployer des campagnes à grande échelle.

En France où nombre d'éditeurs sont séduits par cette promesse d'harmoniser la publicité au contenu, en mettant l'accent sur son intégration au sein de l'expérience utilisateur, Adyoulike a déjà largement préempté le marché travaillant avec des éditeurs tels que L'Express Roularta, le Nouvel Obs, Marie-Claire ou Lagardère... Et le groupe voit désormais plus loin que l'Hexagone. 

Contacté par le JDN, Julien Verdier confirme l'information et explique que "l'expertise de Content Amp en matière de production et distribution de contenus alliée à la maîtrise technologique d'Adyoulike vont permettre à la nouvelle entité de prétendre devenir le numéro 1 du native advertising en Europe". La trentaine d'employés du groupe Content Amp et les plusieurs centaines de freelance qui y collaborent vont permettre au réseau Adyoulike de se développer beaucoup plus rapidement outre-Manche. Les cofondateurs de Content Amp, Francis Turner et Dale Lovell, rejoignent le conseil d'administration d'Adyoulike et piloteront le développement de l'entité anglaise.

L'enjeu est de taille. Si aux Etats-Unis Sharethrough a réussi à s'imposer assez rapidement, il n'a pas d'équivalent en Europe où le marché est encore très segmenté. Fort d'une levée de fonds de 1,2 million d'euros réalisée fin janvier 2013 auprès de Banexi Ventures Partners (lire l'article, Adyoulike lève 1,2 million d'euros pour développer le "native advertising", du 31/01/2013), Adyoulike va également mettre l'accent sur le développement d'une plateforme qui devrait permettre aux éditeurs et marques, de vendre et acheter des publicités natives en temps réel. Selon le site eMarketer, les dépenses en native ads devraient se rapprocher des 2 milliards d'euros en 2014 aux Etats-Unis, soit une croissance de plus de 20%.

 

Rachat / Chiffre d'affaires