Cingular, Priceline et Travelocity ont eu recours à des adwares

Les trois annonceurs Cingular, Priceline et Travelocity ont accepté de payer respectivement 35.000, 35,000 et 30.000 dollars pour l'arrêt des poursuites engagées contre eux. Ils étaient accusés d'avoir dépensé des centaines de milliers de dollars pour placer des publicités via un adware (logiciel affichant automatiquement des publicités sur ordinateurs). Le logiciel en question était celui de Direct Revenue, contre lequel une procédure judiciaire est en cours. Selon l'accord accepté par les trois annonceurs, ces derniers devront faire preuve de plus de transparence vis à vis de leurs clients quant à l'utilisation de ces logiciels.

Annonces Google