Le parcours d'une publicité au sein d'une agence média interactive Optimisation de la campagne

olivier mahler, responsable du pôle trafic et tracking chez havas digital.
Olivier Mahler, responsable du pôle trafic et tracking chez Havas Digital. © Cécile Debise / JDN

Au sein de l'équipe trafic dirigée par Olivier Mahler, en moyenne, une personne s'occupe d'une campagne par jour. Un tableau référence toutes les campagnes : date de réception, nom du trafiqueur en charge de la campagne, date de fin de programmation de la campagne et date de réception des redirects... L'équipe doit avoir le plan média cinq jours avant le début de la campagne, deux jours en pratique.

 

L'équipe trafic récupère sur Artémis, un outil propriétaire, toutes les données collectées pour chaque campagne. En effet des cookies déposés sur le navigateur de l'internaute permettent de connaître la part d'influence de chaque support (search, affiliation, display) dans la conversion, mais également l'efficacité de chaque format auquel est exposé un internaute. Parfois il faut compter quelques jours entre l'exposition à une publicité et l'acte d'achat par l'internaute. "Pour un achat peu impliquant tel un CD, le cookie demeure cinq jours sur le navigateur de l'internaute et jusqu'à 30 jours pour un achat impliquant comme un billet d'avion. Ces délais sont ce que l'on appelle des fenêtres d'attribution de la transformation".

 

La création elle-même peut être optimisée à partir de l'adserver. Durant le reste de la campagne, sauf si elle dure un an, un point hebdomadaire est fait avec le client.

Havas / Création pub sur Internet