Le ministère de la Santé ne s'oppose pas à l'e-pub pour l'alcool

Dans une interview publiée dimanche dans "Le Figaro", la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot a indiqué être favorable à une modernisation de la loi Evin et n'être pas opposée à la publicité pour l'alcool sur Internet. Elle devance ainsi l'examen de la loi "hôpital, patients, santé, territoire" au Parlement qui pourrait faire naître un amendement en faveur des alcooliers. Roselyne Bachelot prévoit cependant des garde-fous comme l'interdiction des spams, pop-up et autres publicités intrusives, l'obligation pour les publicités de comporter un message sanitaire, ou encore l'interdiction de publicité sur les sites Web dédiés à la jeunesse.

Spam