La France dans le top 5 des pays où sévit la fraude au clic

Les volumes de clics frauduleux dans les campagnes d'e-pub ont diminué en fin d'année. La France est désormais le cinquième pays générateur de faux clics.

L'évolution de la fraude au clic a marqué une pause fin 2010. Au quatrième trimestre, l'institut ClickForensics estime à 19,1 % le taux de clics frauduleux sur publicités display, les moteurs de recherche, les comparateurs de prix et les réseaux sociaux. Ce taux baisse de 3,2 points par rapport au troisième trimestre de l'année écoulée. Sur un an, il est en revanche en hausse de 3,8 points.

 

Cette baisse sur trois mois est à attribuer à la diminution de la fraude au clic pour les campagnes au CPC sur des réseaux tels que Google AdSense, estime ClickForensics. L'entreprise indique cependant avoir identifié un nouveau schéma de fraude concernant les campagnes display, reposant sur l'affichage d'un pop-up ou d'un pop-under affichant toutes les 10 à 15 minutes une bannière différente afin d'accroître le nombre d'impressions pour une campagne. 

 

ClickForensics dresse par ailleurs une liste des pays d'où proviennent la plupart des clics frauduleux, hors Etats-Unis. Sur les trois derniers mois de l'année, les volumes de faux clics les plus importants proviennent dans l'ordre du Japon, des Pays-Bas, de la Suède ainsi que de la France. Ces chiffres s'appuient sur la mesure de plus de 300 réseaux publicitaires.
 

 

Coût par clic