Google accusé de fraude au clic aux Etats-Unis

La société américaine 123 Lock & Key vient de porter plainte contre Google pour fraude au clic. Le géant américain aurait fait payer à l'annonceur des clics qui auraient été effectués par un concurrent et n'aurait pas donné réponse à la demande de remboursement du plaignant. Ayant débuté sur Adwords en octobre 2009, 123 Lock & Key affirme qu'il comptabililsait alors 15 clics par jour et ce jusqu'en mars 2010. Un chiffre peu élevé mais offrant au final un taux de conversion important, environ 80 % des cliqueurs téléphonant à la société ensuite. En mars 2010, le nombre de clic a tout d'un coup atteint 100 à 150 par jour, beaucoup étant concentrés en l'espace d'une minute seulement et ne convertissant pas. Des chiffres précis auxquel les annonceurs ont généralement accès depuis 2006, date à laquelle Google avait essuyé une class action le poussant à opter pour plus de transparence (lire l'article Fraude au clic : Google dévoile son dispositif de lutte, du 30/10/2006).  

Juridique / Etats-Unis