Le marché de l'e-pub va-t-il se casser les dents sur les cookies ? La loi vise les cookies utilisés pour le ciblage

Depuis le 24 août 2011, votre vie privée est, en théorie, mieux protégée sur Internet. Une transposition en droit français de la directive européenne "Paquet Télécom" impose en effet qu'avant d'installer un cookie dans la mémoire du navigateur d'un internaute, celui-ci "ait exprimé, après avoir reçu cette information, son accord qui peut résulter de paramètres appropriés de son dispositif de connexion ou de tout autre dispositif placé sous son contrôle".

 

Pour rappel, les cookies sont ces petits fichiers installés dans la mémoire du navigateur d'un internaute lorsque celui-ci visite un site et qui, reliés par un numéro unique, permettent de reconnaître cette personne lorsqu'elle se déplace sur les différentes pages du site. Une véritable mine d'or pour les éditeurs de site qui en apprennent plus sur leurs visiteurs... et pour les acteurs de la publicité qui accumulent des informations en vue de proposer des publicités ciblées à partir de leurs centres d'intérêt supposés.

 

A l'orée d'une telle révolution, une question se pose toutefois : tous les cookies sont-ils concernés par la refonte ? "Non, répond Gwendal Le Grand, chef du service expertise informatique de la Cnil. Sont exclus de cette obligation les cookies ayant pour finalité exclusive de permettre ou de faciliter la communication par voie électronique et ceux qui sont strictement nécessaires à la fourniture d'un service de communication en ligne." Tous les cookies de type "session utilisateur", "panier achat", "langue d'utilisation" ne sont donc pas concernés.

 

Les cookies d'analyse d'audience et de "retargeting" concernés au premier rang

Les cookies concernés par la nouvelle loi sont ceux qui permettent aux sites d'analyser leur trafic, aux régies publicitaires de cibler ou retargeter une audience.... De quoi donner des sueurs froides aux acteurs de la pub online dont le business model repose en grande partie sur l'optimisation de la monétisation de leur audience.

Business model