E-pub : où va le marché en France ? La croissance de 6% des investissements est un coup de frein

Le tassement attendu des investissements publicitaires online a bien eu lieu. Au premier semestre 2012, les investissements ont atteint 1,3 milliard d'euros nets, en hausse de seulement 6% par rapport à l'année dernière à la même époque, selon l'Observatoire de l'e-pub réalisé par Capgemini à l'initiative du Syndicat des régies Internet (SRI). Une croissance qui s'apparente à un sérieux coup de frein lorsqu'on la met en perspective avec le premier semestre 2011 qui avait connu une hausse de 12% des investissements. 


evolution du marché de la communication online par levier.
Evolution du marché de la communication online par levier. © Cap Gemini

Le search profite du repli des annonceurs ROIstes

Pour autant, certains leviers d'acquisitions ont su renouer avec la croissance à l'image du search qui a bénéficié du repli des annonceurs les plus ROIstes pour grimper de 7%. Le search représente ainsi près de 40% du marché de la pub en ligne en France. A nouveau portée par le dynamisme des acteurs de l'e-commerce (dont le chiffre d'affaires était en hausse de 24% au premier trimestre 2012 selon la Fevad), l'affiliation croît également et représente un investissement de 114 millions d'euros sur cette période (+7%).

 

Les comparateurs de prix, à +6,5%, font presque aussi bien mais restent plus que jamais sous la menace du déploiement de Google Shopping et des éventuels soubresauts du moteur de recherche Google Pinguin. "Le poids croissants des marketplaces et l'essor de certains secteurs tels que le Luxe et la Mode, ont grandement contribué à porter ce levier", note Jérôme Bourgeais, vice-président de Cap Gemini Consulting.

Marché publicitaire / Capgemini