E-pub : où va le marché en France ? Mobile : la croissance du marché ne reflète pas l'explosion des usages

Si le mobile continue à connaître une croissance significative, avec une hausse de 20% du chiffre d'affaires à 22 millions d'euros nets au premier semestre, le secteur ne pèse pas lourd. Ainsi, cette croissance des investissements ne reflète absolument pas l'explosion de ce canal en termes d'usages. "Les audiences mobiles des principaux groupes représentent plus de 25% de leur audience Web mais le mobile ne capte pour l'instant que 4% des investissements publicitaires", constate Jérôme Bourgeais. Un fossé qui tient aussi bien à la frilosité des annonceurs qu'au manque de formats attractifs.

 

les investissements mobile ne reflètent pas l'importance de l'audience de ce
Les investissements mobile ne reflètent pas l'importance de l'audience de ce canal. © Cap Gemini

 

Le point d'inflexion n'est pour autant pas si lointain à en croire Jérôme Bourgeais qui note une amélioration des pratiques avec "l'intégration de régies mobile au sein des régies Web, le développement de stratégies multi-écrans et l'émergence de formats plus interactifs tels que des interstitiels vidéos ou des bannières géolocalisées".

 

La 4G facilitera sans doute l'essor du RTB

Le lancement du reporting mensuel de Médiamétrie et les avancées techniques permises par le HTML 5 sont d'autres signaux positifs pour un marché qui devrait aussi être boosté par l'arrivée de la 4G. Laquelle devrait non seulement contribuer à renforcer les usages mais aussi à ouvrir de nouvelles perspectives publicitaires, en facilitant l'automatisation des enchères en temps réel sur mobile. Les AdExchanges mobile pourraient, à l'instar de leurs aînés du Web fixe, dynamiser le marché. De quoi espérer marcher sur les traces du Royaume-Uni où le mobile représente près de 9,5% de la pub online....

Marché publicitaire / CANAL +