Confidentiel : Des salariés de Mediastay candidats à la reprise du groupe

Sept projets ont été déposés pour la reprise de Mediastay, placé en procédure de sauvegarde. L'administrateur se prononcera le 10 décembre.

Placé en procédure de sauvegarde fin avril, le groupe Mediastay cherche depuis fin octobre un repreneur. Les candidats avaient jusqu'au 24 novembre pour déposer leur candidature. Ce sont, selon nos informations, 7 dossiers qui ont été déposés. Parmi les candidats, on trouve principalement des agences (Weedo it, Natexo, Etoile Media Group, Key Performance et Toutabo). Mais également un ticket Iris Capital / IdInvest et... un projet interne, porté par trois salariés. Tous ont jusqu'au 12 décembre pour revoir leur copie, l'administrateur communiquera sa décision finale le 17 décembre. 

"Nous nous sommes rapprochés de fonds d'investissement et de partenaires industriels pour financer notre projet de rachat à hauteur de 500 000 euros et le développement du groupe, par la suite", nous explique Youssef Rezgui, aujourd'hui en charge des opérations display chez Mediastay, qui ambitionne d'assurer la pérennité du groupe aux côtés de deux autres collaborateurs, Leto Van Westen et Sarah Maaouia. Si rien n'est encore signé "et toutes les options ouvertes", leur projet est déjà arrêté en ce qui concerne le positionnement du groupe : conserver les activités les plus prometteuses que sont l'édition de jeux et la plateforme publicitaire vidéo."D'un point de vue financier, l'analyse du chiffre d'affaire et des coûts de structure nous porte à croire qu'un retour rapide à la rentabilité est possible, une fois quelques changements opérés".

Ils réfléchissent également aux moyens d'associer l'ensemble des salariés au projet, "en leur donnant également une part du capital, par exemple". Une initiative qui enthousiasme le fondateur de Mediastay, Eric Bennephtali : "La motivation de nos salariés est la meilleure preuve du potentiel de la société, il serait dommage de ne pas les impliquer, d'une manière ou d'une autre, à ce projet de reprise." Des alliances entre différents candidats pourraient ainsi voir le jour d'ici le 12 décembre.

Procédure de sauvegarde