Le taux de clic n'est pas la meilleure mesure pour le display


Les internautes sont peu nombreux à cliquer sur des bannières display. Mais le taux de clic ne rend que partiellement compte de l'apport de l'e-pub graphique aux annonceurs. 

Seuls 16 % des internautes ont cliqué sur les bannières display aux Etats-Unis en mars 2009, Soit deux fois moins qu'en juillet 2007, selon une récente mise à jour de l'étude "Natural Born Clickers" de Comscore et Starcom. Seulement la moitié des internautes génèrent 85 % des clics.

Loin de mettre en cause la performance des bannières publicitaires, l'institut de mesure américain pointe plutôt du doigt la mesure de la performance elle-même. En effet, s'il est facilement mesurable, le clic ne rend pas compte de l'impact de publicité - seulement vue – sur l'audience du site de l'annonceur, la mémorisation de la marque, son taux de notoriété, ses ventes ou juste le nombre de requêtes effectuées dans les moteurs de recherche. Des critères de performance qu'il est important de suivre en parallèle d'une campagne display.

Au bout d'une semaine, Comscore a ainsi observé que 65 % des personnes exposées à une bannière publicitaire étaient plus enclines à visiter le site d'un annonceur par rapport à celles qui n'ont pas vu la publicité. En outre, selon iCrossing, une campagne display fait augmenter les visites issues du search de 14 % et le taux de clic sur les liens sponsorisés de 15 %.

Comscore