P. Chappaz et L. Soubeyrand (Ebuzzing and Teads) "L'introduction du groupe Ebuzzing and Teads au Nasdaq boostera notre croissance aux USA"

Ebuzzing et Teads fusionnent pour devenir un leader mondial de la publicité vidéo. Pierre Chappaz, CEO du nouveau groupe, et Loïc Soubeyrand, CEO de Teads, préparent leur introduction sur le Nasdaq en 2015.

1699406 pierre chappaz suisse de coeur et defenseur du liberalisme
Pierre Chappaz est le CEO du nouveau groupe Ebuzzing and Teads. © S. de P. Ebuzzing

JDN. Vous annoncez une fusion entre Ebuzzing et Teads, qui donne naissance au groupe "Ebuzzing and Teads" (lire l'article : "Ebuzzing et Teads fusionnent pour s'introduire sur le Nasdaq en 2015", du 24/03/14). Pourquoi ce rapprochement ?

Pierre Chappaz. Teads et Ebuzzing ont eu la même idée : travailler sur le développement d'un inventaire publicitaire vidéo. Les inventaires pré-roll sont relativement limités mais la demande est énorme, parce que les budgets télé commencent à migrer sur le Web. Nous avons donc créé des formats out-stream pour permettre aux éditeurs limités en inventaire vidéo de diffuser des publicités de ce format là. Les deux sociétés ont saisi l'opportunité de manière complémentaire et différente : Ebuzzing est un ad-network qui gère pour les éditeurs la création de l'inventaire, sa vente et distribution ; tandis que Teads est beaucoup plus technologique et a mis au point une plateforme de SSP vidéo qui permet aux éditeurs de tout gérer eux-mêmes. Nous pensons qu'il est temps de travailler ensemble. Le marché connaît une très forte croissance et se consolide. Avec cette fusion, nous atteignons une taille critique et nous pouvons concourir pour être le leader mondial.

Loïc Soubeyrand. Il s'agit vraiment d'une réponse au marché. Les Américains surfinancés se globalisent de plus en plus et le marché de la vidéo est en pleine explosion. Nous allions deux business model différents pour une proposition de valeur très forte.

 

1833354 teads leve 4 millions d euros pour renforcer son deploiement
Loïc Soubeyrand, CEO de Teads. © S. de P. Teads

Pouvez-vous donner les détails de l'opération ?

Loïc Soubeyrand. Il n'y a pas de rachat, c'est une fusion pure. Chaque société garde son indépendance opérationnelle.

Pierre Chappaz. Les actionnaires de Teads ont apporté des actions au groupe et en échange ont obtenu des actions d'Ebuzzing... Nous ne donnons pas davantage de détails sur l'opération. Loïc et Bertrand Quesada rentrent au conseil d'administration. [Pierre Chappaz devient le CEO du groupe, Loïc Soubeyrand reste CEO de Teads et Bertrand Quesada devient CEO d'Ebuzzing, ndlr] Il s'agit d'une fusion avec le maintien des deux activités autonomes et indépendantes. Teads peut par exemple continuer de travailler avec des ad-networks concurrents d'Ebuzzing.

 

Quel objectif vous êtes-vous fixé pour 2014 ?

Pierre Chappaz. Nous tablons sur un chiffre d'affaires de 100 millions de dollars pour le groupe, mais devrions même dépasser cet objectif, avec une croissance de plus de 50%. Nous allons pouvoir connecter l'inventaire d'Ebuzzing au processus d'achat programmatique via la plateforme de Teads. Ce sera une source de revenus supplémentaires. Et nous sommes l'un des rares acteurs au monde à proposer aux grandes marques, un réseau mondial de cette qualité avec les plus grands éditeurs de tous les pays, ce qui devrait être une autre source de croissance.

 

Le groupe s'introduira en bourse en 2015. Pourquoi le Nasdaq ?

Pierre Chappaz. D'abord parce que le marché américain est quatre fois plus important que le marché européen. Introduire le groupe au Nasdaq nous aidera à booster la croissance aux Etats-Unis. Et ensuite parce que les analystes qui regardent le marché de la publicité sont au Nasdaq. Ils comprennent le business et sont capables de conseiller les investisseurs.

 

Quels sont les projets de développement du groupe ?

Loïc Soubeyrand. Notre technologie est déployée dans 42 pays mais nous allons pouvoir bénéficier de l'assise d'Ebuzzing au niveau local, puisqu'elle a des bureaux dans dix pays, pour déployer la technologie de manière plus approfondie localement.

Pierre Chappaz. Nous allons aussi développer notre offre aux Etats-Unis. A plus long terme, nous investirons également en Asie. Nous venons d'ouvrir un bureau en Corée et nous nous intéresserons aussi au Japon et à la Chine. Enfin, nous approcherons toutes les grandes marques de luxe pour présenter notre offre sans équivalent.

 

Allez-vous vous positionner sur le RTB ?

Loïc Soubeyrand. Cela fait partie de notre ADN à 300% : créer les inventaires et les monétiser par tous les moyens possibles. Nous allons annoncer prochainement la sortie de l'offre RTB.

Pierre Chappaz. Tout l'inventaire que l'on crée chez nos éditeurs va être branché aux plateformes programmatiques, d'abord via des private ad-exchanges ou des ad-exchanges "ouverts". Nous proposerons les deux options aux publishers Ebuzzing via la technologie Teads.

 

Pierre Chappaz est diplômé de l'Ecole Centrale Paris. Après avoir travaillé dans le cabinet de conseil en communication Bernard Krief Consultants, il est directeur marketing Europe de l'Ouest d'IBM, et travaille avec Toshiba et Computer Associates. En 1999, il crée le comparateur de prix Kelkoo, revendu à Yahoo en 2004 pour 475 millions d'euros. En 2005, il crée un moteur de recherche d'informations pour les sites médias et les blogs, Wikio. Il participe au lancement et co-dirige Netvibes pendant presque deux ans. En décembre 2009, Wikio fusionne avec Ebuzzing, plateforme de marketing social. En septembre 2011, le groupe WIkio est rebaptisé Ebuzzing et se positionne sur la diffusion de publicités vidéos sur la toile.

Loïc Soubeyrand est diplômé de l'Institut d'administration des entreprises (IAE). Il co-fonde Teads en 2011 à Montpellier avec Loïc Jaurès et Olivier Reynaud. Le siège social est basé à Montpellier, où sont opérés les développements R&D, et le pôle business et développement à Paris.

NASDAQ