Conversion : un apport drive-to-store mal estimé

Lorsque l'on parle conversion, l'hégémonie revient toutefois encore au Web fixe, sur tous les leviers. A noter que l'impact du mobile en magasine et sur les appels n'est toutefois ici pas englobé. "Deloitte a fait le constat que l'utilisation de terminaux mobiles entre en jeu dans environ 550 milliards d'euros de chiffre d'affaires en magasin en 2013, c'est-à-dire 20% des ventes en magasin", explique ainsi Marin Software.
©  Marin Software