Sofialys s'attaque à Google et Apple sur la publicité mobile


L'éditeur vient de lever plusieurs millions d'euros pour lancer sa plate-forme de publicité mobile Aditic, concurrente d'Admob et Quattro Wireless.

Sofialys veut sa part du gâteau de la publicité mobile. L'éditeur de solutions marketing pour opérateurs mobile vient de lancer Aditic, une place de marché publicitaire proposant aux agences et annonceurs de diffuser leurs campagnes sur un réseau d'éditeurs de sites et d'applications mobiles. Lancée en décembre 2009, cette plate-forme publicitaire dispose pour l'instant d'un réseau de 150 éditeurs européens et asiatiques pour lesquels elle commence à démarcher agences et annonceurs.

Sofialys veut imposer sa plate-forme de publicité mobile en Europe, un marché qu'elle estime entre 100 et 120 millions d'euros dont 30 à 40 millions pour la France, ainsi qu'en Asie. Face à elle, des concurrents non négligeables, parmi lesquels Admob, racheté fin 2009 par Google pour 750 millions de dollars, Quattro Wireless, recemment passé sous le contrôle d'Apple pour 275 millions (lire l'article Apple s'offre la régie mobile Quattro Wireless, du 05/01/2010) ou Ad Marvel, acquis par l'éditeur du navigateur Opera pour 8 millions de dollars.

Pour se faire une place, l'entreprise vient de conclure sa première levée de fonds auprès du fonds d'investissement allemand Creathor Venture. Sofialys reste discret sur le montant de ce tour de table de plusieurs millions d'euros. Il reste cependant "inférieur à 10 millions d'euros", précise Julien Oudart, directeur commercial et marketing de Sofialys.

Cette levée de fonds doit permettre à Sofialys d'accélérer son développement international. L'entreprise compte ouvrir des bureaux au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne, en Italie ainsi qu'un bureau central en Asie. "Nous sommes à un tournant du marché et nous devons aller vite. Tout va se jouer dans les 18 à 24 mois qui viennent", explique le directeur marketing et commercial de Sofialys. Une partie de ces fonds sera également investie dans la R&D.

Afin de se démarquer de ses concurrents, Sofialys mise notamment sur ses relations avec les opérateurs mobiles, auxquels l'entreprise propose déjà un adserver, en mettant à leur disposition sa plate-forme en marque blanche ou en les invitant à y proposer leur inventaire mobile invendu. Julien Oudart indique être en discussions avec les dix principaux opérateurs mobiles européens, dont Orange, SFR et Bouygues Telecom.

Google / Fonds d'investissement