Après le P2P, Comcast freine-t-il les services de VoIP ?

Après avoir reconnu qu'il bridait le trafic des services peer-to-peer, Comcast est aujourd'hui accusé de favoriser son service de VoIP à celui de ses concurrents. C'est tout du moins une question que lui a officiellement posé par courrier la Federal Communications Commission, le gendarme US des télécoms, alerté par les conditions générales d'utilisation de ses services.

Déjà en août la FCC avait estimé que l'opérateur avait enfreint le principe de neutralité du Net, qui impose l'accès du haut débit à tous, et sans discrimination de services. Le câblo-opérateur affirmait seulement chercher à gérer de manière raisonnable son réseau. Pour cela, Comcast limite depuis le 1er octobre la consommation de bande passante de ses abonnés à 250 Go par mois et par client.

Peer to Peer / VoIP