Livio, le click-to call au service des particuliers et des cybermarchands

Créé par l'éditeur de logiciels Inexbee, Livio est un service Web de voix et visio sur IP. Au-delà d'une version grand public gratuite, il mise sur la simplicité pour convaincre les sites e-commerce.

Dans le sillage de Skype, de nombreuses sociétés se sont lancées dans la téléphonie sur IP, proposant souvent un logiciel à installer, ou plus rarement sous forme d'applications Web (lire 10 start-up qui marchent sur les pas de Skype, du 04/05/07). L'éditeur français de logiciels Inexbee se positionne à son tour sur ce créneau. Livio, son service Web disponible depuis début février, vise à la fois le grand public et les professionnels.

 

Fondée en 2000, Inexbee faisait à l'origine surtout du conseil auprès des entreprises. Après son rachat par BPL début 2005, cette activité est séparée pour recentrer la société sur le développement de logiciels. Elle travaille alors uniquement avec des opérateurs mobiles, leur fournissant par exemple des solutions d'e-mail ou d'appel depuis un ordinateur. Elle compte parmi ses clients SFR, Vodafone et des opérateurs en Afrique du Nord.

 

Souhaitant développer des solutions de convergence toujours plus simples pour l'utilisateur final, Inexbee cherche à les rendre accessible depuis le Web. "Nous nous sommes rendus compte que l'installation d'un logiciel sur son PC était encore un frein important. Or nous avions finalement la technologie pour éviter cette installation, en mettant le logiciel sur un serveur", explique Nicolas Appert, président d'Inexbee.

 

Le produit de cette réflexion, Livio, est un service Web comportant deux versions : l'une grand public, MyLivio, et l'autre à destination des professionnels. La première, gratuite, joue le rôle de vitrine et propose des fonctionnalités limitées. Elle permet à l'internaute d'intégrer un bouton "click-to-call" - associant son numéro de téléphone - sur son site, son blog ou dans sa signature automatique d'e-mail, pour pouvoir être appelé par les visiteurs. Cette version gratuite est financée par la publicité, présente sur la page d'appel. Près de 1.500 internautes utilisent actuellement MyLivio mais la version bêta devrait s'ouvrir à 20.000 personnes à la fin avril.

 

Au-delà du modèle gratuit grand public, la société propose sa solution Web en marque blanche. Elle vise d'abord les sites e-commerce à la recherche de moyens simples pour permettre aux internautes de contacter leurs services clients. Les places de marché CtoC, notamment d'enchères, pourraient ausi être intéressées, puisque les particuliers n'auraient plus à publier leurs coordonnées. A terme, Livio viserait aussi les réseaux sociaux, à condition de pouvoir générer des revenus. Le modèle économique de la partie BtoB consiste à faire payer le service non pas à la minute comme un opérateur, mais selon la capacité utilisée. Par exemple, un gros centre d'appel paierait environ 500 euros pour louer dix communications simultanées.

 

Inexbee teste en ce moment sa solution auprès de quatre sites, dont ceux d'un marchand, d'un opérateur, et celui d'une grande entreprise pour des communications internes. La société veut aussi travailler avec les intégrateurs comme Atos ou Prosodie, qui fournissent des solutions pour les centres d'appel. La version BtoB permet les appels entrants et sortants, ainsi que des services additionnels comme la visio, l'envoi de messages et l'accès à la boîte vocale.

 

Refusant la comparaison avec les solutions VoIP de PC à PC ou les services qui demandent d'entrer les numéros à appeler, Inexbee se rapproche plutôt de la start-up américaine Ribbit. Celle-ci a déjà levé 13 millions de dollars en deux tours de table. Pour ne pas se faire distancer, Inexbee voudrait conclure également une levée de fonds, avant l'été. De quoi poursuivre les développements pour de nouveaux services (par exemple la messagerie instantanée), recruter et faire connaître Livio. Des discussions seraient en cours avec des fonds français et européens. Si elles aboutissent, la société compte ouvrir des bureaux au Royaume-Uni.     

VoIP