Bruxelles donne son feu vert pour le rachat de Telecom Italia

La Commission européenne a précisé que le projet de reprise pour 4,1 milliards d'euros (plus la dette) de Telecom Italia ne déclencherait pas de procédure de notification. Le projet ne risque donc plus d'être bloqué par la Commission. L'opérateur historique italien doit en effet être racheté par un consortium regroupant l'espagnol Telefonica, les banques italiennes Mediobanca et Intesa Sanpaolo, ainsi que l'assureur Generali et la société Benetton. A terme, Telefonica contrôlera 23,6 % du capital de Telecom Italia et sera en mesure de désigner 80 % de ses administrateurs.

Autour du même sujet