TV et cinéma : la guerre est déclarée entre Canal+ et Orange

Surenchère dans l'achat de droits, menaces de représailles envers ceux qui pactiseraient avec l'ennemi… la guerre fait rage entre les filiales de France Télécom et de Vivendi depuis que l'opérateur télécoms veut lancer des chaînes de cinéma, révèle une enquête publiée dans Les Echos du 19 mai. Tous deux présents au festival de Cannes 2008, les représentants des deux groupes se livrent à une guerre de l'intox, souligne le quotidien économique.

Orange dément ainsi avoir acheté les droits de HBO pour la diffusion en clair sur des chaînes gratuites et d'avoir payé Warner 100 millions d'euros par an, parlant plutôt d'une vingtaine de millions, soit, affirme-t-elle, un tiers de moins que Canal+. La chaîne cryptée affirme au contraire que France Télécom a payé Warner et HBO plus cher que ce qu'elle payait auparavant.

Côté productions cinématographiques, Canal+ accuse Orange d'avoir surenchéri sur l'achat des films donc d'avoir contribué à l'inflation des budgets des films. Faux, déclare aux Echos Frédérique Dumas, directrice générale de Studio 37, la filiale de production d'Orange, qui riposte en accusant la chaîne de boycotter les productions de Studio 37.

Au final, révèle le journal Les Echos, Canal+ envisage d'engager une action en justice contre son nouveau rival, estimant que l'exclusivité des contenus audiovisuels d'Orange aux clients ADSL ou mobile de ce dernier est problématique et crée une distorsion de concurrence face aux autres FAI.

Orange / Media