Didier Lombard renonce à son poste de conseiller à France Télécom

Sa nomination en tant que conseiller de l'ex-PDG de l'opérateur lui assurait un revenu de 500 000 euros par an.

Tout juste remplacé par Stéphane Richard à la tête de France Télécom, Didier Lombard annonce avoir renoncé au poste qui lui avait été offert de conseiller du nouveau PDG de l'opérateur. Cette nomination avait suscité la colère des syndicats du groupe qui dénoncaient le salaire de 500 000 euros qu'il devait toucher à ce poste. La situation avait par ailleurs fait réagir le ministre du Travail, Xavier Bertrand, par ailleurs représentant du gouvernement chez l'opérateur, qui avait appelé les deux parties à régler cette affaire.

 

Toutefois, la polémique ne semble pas terminée. Selon la CFE-CGC-Unsa, la courte prise de fonction de quelques jours de Didier Lombard à ce poste de conseiller aurait réactivé ses droits sur 300 000 stock options exercables jusqu'en 2017.

France Télécom / Xavier Bertrand