Ce que Free veut faire de sa licence 3G Un progrès significatif pour les MVNO

En décembre 2008, le directeur général de Free, Maxime Lombardini considérait les opérateurs sans réseau (MVNO) en état de "mort clinique". Son arrivée sur le marché de la téléphonie mobile devrait contribuer à leur redonner vie, à en croire l'Arcep. Son président, Jean-Ludovic Silicani a en effet qualifié "d'extrêmement positifs" les engagements pris par Iliad concernant l'accueil des opérateurs virtuels.

 

part de marché des opérateurs virtuels en france métropolitaine au 30 septembre
Part de marché des opérateurs virtuels en France métropolitaine au 30 septembre 2009 © Arcep

 

Free Mobile s'engage à proposer son offre aux MVNO dès que sa couverture réseau atteindra 25 % de la population, soit entre 2011 et 2012. Les tarifs de Free mobile seront fondés sur les coûts de production des prestations. Selon l'opérateur, ce mode de tarification lui permettra de répercuter sur les MVNO les baisses de ses coûts de production. "Ceci constituerait un progrès significatif sur le marché de gros", explique l'Arcep.  

 

Enfin Free Mobile s'engage à accueillir sur son réseau 3G jusqu'à quatre MVNO complets, c'est-à-dire disposant de leurs propres éléments de cœur de réseau. L'opérateur mobile a par ailleurs joint à son dossier de candidature des courriers de soutien émanant de MVNO susceptibles de choisir son réseau.

Free / 3G