Explosions d'iPhone : Bruxelles s'en mêle


Face au mutisme d'Apple, la Commission européenne cherche des explications aux explosions d'iPhone et d'iPod qui ont eu lieu en Europe et aux Etats-Unis.

Deux cas en France, un en Grande-Bretagne, encore davantage aux Etats-Unis… Les explosions d'iPhone ou d'iPod, sans doute dûes à une surchauffe des batteries au lithium-ion, commencent à inquiéter la Commission européenne.

En effet, Apple a jusqu'à maintenant refusé d'admettre que ses produits pouvaient exploser bien que l'entrepris ait émis début juillet une note préconisant d'utiliser l'iPhone uniquement dans un endroit où la température se situe entre 0º C et 35º C. La société américaine refuse même de répondre aux familles des victimes de ces explosions, déclinant toute responsabilité.

C'est pourquoi la Commission européenne a décidé d'élucider l'affaire en demandant à Apple de lui fournir des informations sur ces incidents. Mais la firme reste muette à ce sujet. Bruxelles s'est aussi mis en contact avec les autorités américaines. En effet, aux Etats-Unis, où l'on dénombrerait une quinzaine de cas, la commission américaine veillant à la sécurité des consommateurs (CPSC) effectue également une enquête.

IPhone / Apple