La baisse légère des factures Web et mobile se poursuit


Les secteurs de l'accès Internet et du mobile poursuivent leur croissance, grâce à l'augmentation du parc et malgré la baisse continue de la facture mensuelle.

La croissance du marché de l'accès Internet poursuit son ralentissement, selon l'observatoire trimestriel des communications électroniques de l'Arcep. Au deuxième trimestre 2009, le secteur a généré 1,5 milliard d'euros, en progression de 8,9 % sur un an. Au trimestre précédent, la hausse annuelle atteignait 13,3 % (lire l'article Les revenus mobiles baissent, malgré plus de clients et de SMS, du 31/07/09).

Fin juin, il y avait 19,4 millions d'abonnements Internet en France, en hausse de 8,2 %, dont plus de 96 % en haut débit. La facture mensuelle moyenne des abonnés haut débit reste à 23,90 euros hors taxes, un montant stable depuis plus de deux ans indique l'Arcep.

Du côté de la téléphonie mobile, si le nombre d'utilisateurs progresse de 5,6 % sur un an, à 59,2 millions, ces derniers téléphonent moins longtemps. Le volume des communications baisse en effet légèrement pour le troisième trimestre consécutif – de 1,3 %, à 25,6 milliards de minutes. Du même coup, la facture moyenne mensuelle diminue de 2,5 %, à 26,90 euros HT. Malgré cela, les revenus du mobile augmentent de 2,4 % à 4,7 milliards d'euros.

Arcep