Fibre optique : pas de régulation à prix coûtant

Le Ministre délégué à l'Industrie, François Loos, a précisé hier les conditions concurrentielles qui devront présider à l'exploitation de réseaux à très haut-débit. En ligne de mire, les réseaux en fibre optique dont l'ouverture à la concurrence fait débat. L'Allemagne veut exempter ces réseaux de toute concurrence durant une période moratoire alors que le Royaume-Uni prône la libre concurrence. Les opérateurs qui investissent devront bénéficier d'une régulation "un peu en leur faveur", a estimé le Ministre délégué, afin de ne pas décourager les initiatives. Mais il conviendra aussi de fixer des règles qui nempêcheront pas le libre jeu de la concurrence et d'offres alternatives. Le risque d'une régulation à prix coûtant a donc été écarté.

Annonces Google