FT n'a toujours pas récupéré les 28,75 % de Mobinil

L'Egyptien Orascom Telecom plaide sa bonne foi après que le transfert à France Télécom des 28,75 % qu'il détient dans l'opérateur mobile égyptien Mobinil n'a pas été effectué. Condamné par la Cour d'arbitrage de la chambre de commerce international, l'opérateur aurait du effectuer ce transfert avant ce vendredi 10 avril.

Selon lui, ce retard serait dû au Français qui n'aurait pas fourni à l'autorité de régulation égyptienne les documents nécessaires. Pour France Télécom, ce paquet d'actions d'une valeur de 530 millions d'euros lui permettrait de prendre le contrôle intégral de Mobinil. Il précise dans un communiqué que "si la situation devait durer, France Télécom se réserve la possibilité d'entrer directement en contact avec les banques créancières comme l'y autorisent les conventions de nantissement".

Juridique / Nantissement