Xavier Niel condamné en correctionnelle

Xavier Niel, fondateur d'Iliad (maison-mère de Free) et vice-président de son conseil d'administration, a été condamné, vendredi 27 octobre, à deux ans d'emprisonnement avec sursis et à 250.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Paris, pour recel d'abus de biens sociaux, dans l'affaire des sex-shops dans lesquels il avait investi. Le parquet avait requis deux ans d'emprisonnement avec sursis et 375.000 euros d'amende. Le fondateur de Free avait reconnu, lors de l'audience, avoir reçu chaque mois pendant trois ans, la somme de 5.000 euros en espèces, soit un total d'environ 200.000 euros sur la période.
Cette décision représente l'épilogue d'un feuilleton judiciaire qui avait commencé en 2004 (Lire l'article du 01/06/2004). Xavier Niel avait alors été placé en détention provisoire pendant un mois, soupçonné de proxénetisme aggravé. Il avait alors obtenu un non lieu. Interrogé par l'AFP, Xavier Niel n'a pas souhaité commenter sa condamnation.

Juridique / Free