Free et Bouygues Telecom reprennent leur guéguerre juridique

Bouygues Tel se vante de la qualité de son réseau fixe en se basant sur des mesures de l'Arcep. Free les contestant, il le met en demeure de cesser cette communication.

Free vient de mettre en demeure son concurrent Bouygues Telecom de "cesser sans délai toute communication" portant sur la qualité de son réseau fixe, car cela pose à Free "de graves problèmes commerciaux et d'image", révèle Le Figaro. L'origine de cette attaque juridique ? L'Arcep a publié le 25 novembre un rapport sur la qualité de service des réseaux fixes, que Bouygues Tel s'est empressé de reprendre à son compte en déclarant dans un communiqué être "premier ou premier ex-aequo sur 15 des 16 critères ADSL mesurés". Or Free conteste depuis longtemps la méthode utilisée par l'Arcep pour évaluer la qualité du réseau. Dans la foulée, l'opérateur met donc aussi en demeure le gendarme des télécoms.

Cette nouvelle attaque fait surtout suite à une première salve de Bouygues Telecom qui, la semaine dernière, a assigné Free en justice pour pratiques commerciales trompeuses. Pour l'opérateur de Martin Bouygues, la société de Xavier Niel ment à ses utilisateurs concernant la qualité de son service mobile. Il est loin le temps où les deux entreprises tentaient de s'allier face à la reprise de SFR par Numericable...

Haut débit / Free