T-Mobile US : qui est ce géant des télécoms que veut racheter Iliad-Free ?

Free offre de rachat T-Mobile 0814 Free s'attaque à une montagne en voulant racheter T-Mobile US. Valorisation, chiffre d'affaires, Ebitda, nombre d'abonnés... face à face entre le David français et le Goliath américain.

Pour assouvir son rêve américain et s'implanter sur le second marché télécom du monde, derrière la Chine, Xavier Niel s'attaque à un gros morceau. En proposant 15 milliards de dollars pour racheter 56,6% de T-Mobile US, Iliad-Free cherche à mettre la main sur un groupe valorisé 10 milliards d'euros de plus que lui. Un poids lourd du mobile aux Etats-Unis, 4e du marché avec plus de 50 millions d'abonnés, derrière AT&T, Verizon et Sprint.

Mais la réussite de l'opération est loin d'être assurée. Certes, Deutsche Telekom, qui possède 67% de T-Mobile US, cherche depuis longtemps à vendre sa filiale. Mais le numéro trois du secteur, Sprint, avec une offre estimée entre 32 et 39 milliards est déjà sur les rangs. Mais si Deutsche Telekom est partant pour ce rapprochement, il lui reste encore à obtenir le feu vert des Autorités américaines. Ce qui est loin d'être évident. Déjà, en 2011, l'offre de 39 milliards de dollars d'AT&T avait été retoquée par les Autorités qui craignaient que cette consolidation ne soit défavorable à la concurrence. Si Free n'apporte que 15 milliards, le français a au moins pour lui de garantir que deux opérateurs indépendants pourront continuer à concurrencer les deux poids lourd du secteur.

valorisation
T-Mobile vaut 10 milliards de $ de plus qu'Iliad-Free © JDN

A la fin du premier trimestre, T-Mobile US comptait près de 50 millions d'abonnés, contre 14,3 du côté de Free (8,6 millions au mobile, 5,7 au haut débit).

abonnã©sd
T-Mobile compte plus de 3 fois plus d'abonnés qu'Iliad © JDN

Iliad-Free affiche toutefois une meilleure rentabilité. Malgré 24,4 milliards de dollars de CA en 2013, T-Mobile US n'a réalisé qu'un résultat net de 30 millions de dollars, contre 350 millions pour Iliad.

rã©sultats
Un chiffre d'affaires 5 fois plus élevé pour l'américain © JDN

Le revenu moyen par abonné (moyen) de Free est près de trois fois plus élevé sur le haut débit que sur mobile. Présent uniquement sur mobile, celui de T-Mobile est en croissance sur le postpayé, mais en baisse sur le prépayé.

arpu
L'Arpu de Free sur le mobile est 2 à 3 fois moins élevé que celui de T-Mobile US © JDN

Free / Rachat