Bharti et MTN se donnent encore un mois pour négocier leur fusion

Le leader indien du mobile Bharti Airtel et son homologue sud-africain MTN, qui envisagent de fusionner pour créer un géant du mobile dans les pays émergents, ont décidé de prolonger leurs discussions d'un mois encore. Bharti rachèterait 49 % du capital de l'opérateur sud-africain, en échange d'une prise de participation par les actionnaires de MTN de 36 % au capital de l'opérateur indien, dont 25 % qui seraient détenus directement par MTN. Les négociations en cours depuis plusieurs semaines se sont accélérées il y a quelques semaines. Les deux opérateurs s'étaient initialement fixé comme échéance le 31 juillet pour trouver un accord. Ils se donnent cette fois-ci jusqu'au 31 août.

Le groupe qui serait issu de ce rapprochement compterait 200 millions d'abonnés en Asie et en Afrique, pour un chiffre d'affaires annuel de 20 milliards de dollars (14 milliards d'euros) et une capitalisation boursière de 60 milliards de dollars (43 milliards d'euros). Cette opération, évaluée à 23 milliards de dollars (16 milliards d'euros), serait la plus importante jamais réalisée en dehors de l'Occident. Le poids de cette nouvelle entité en bourse équivaudrait à celui de Deutsche Telekom (lire l'article Vers la création d'un géant du mobile dans les pays émergents, du 26/05/2009).

Capitalisation boursière / Chiffre d'affaires