Telefonica et Telecom Italia fusionneront-ils en mars ?


Les rumeurs faisant état d'un rachat de Telecom ltalia par Telefonica se multiplient, au point de créer un sérieux faisceau de présomptions.

Les rumeurs concernant le rachat de telecom Italia par Telefonica se font de plus en plus précises. Le 18 janvier dernier, le quotidien italien "La Repubblica" annonçait qu'une décision serait prise d'ici la mi-mars quant à la fusion des deux groupes. Hier, le quotidien brésilien "O Globo" estimait que l'opération aurait finalement lieu en mars, avec une annonce officielle qui pourrait intervenir après la présentation des résultats financiers annuels des deux groupes.

Selon l'AFP, l'agence italienne Radiocor aurait par ailleurs affirmé que la banque espagnole Santander étudiait actuellement, pour le compte de Telefonica, diverses hypothèses dont la faisabilité d'un rapprochement entre les deux groupes.

Ces rumeurs chahutent les marchés financiers. En effet, ce mercredi 10 février, les actions Telecom Italia gagnaient  2,77 % à l'ouverture de la bourse de Milan. Elles avaient déjà gagné 3,05 % la veille, après la publication de l'article de "O Globo".

Telefonica est déjà actionnaire indirect de Telecom Italia à hauteur de 10 % : il détient en effet 46,18 % de Telco, une holding qui possède elle-même 22,5 % de l'italien (lire aussi l'article Telefonica pourrait faire une offre sur Telecom Italia, du 02/02/2010).

Mais la fusion des deux entités pourrait être compliquée par les autorités de la concurrence brésiliennes. En effet, Telefonica détient 50 % de Vivo, le premier opérateur mobile du pays, tandis que Telecom Italia détient 86 % de TIM, le troisième opérateur mobile local. Selon O Globo, l'opération pourrait donc prévoir la revente des part des Telefonica dans Vivo à Portugal Telecom, qui détient l'autre moitié des actions.

Telefonica / Holding