Iliad ferait une offre sur une part plus importante de T-Mobile

Le français maintiendrait son offre à 33 dollars, mais proposerait de racheter plus de 56,6% du quatrième opérateur américain, filiale de Deutsche Telekom.

 

Son offre à 33 dollars par action (soit 15 milliards de dollars) sur 56,6% de T-Mobile US ayant été jugée trop basse par la maison-mère Deutsche Telekom, Iliad aurait décidé de proposer un rachat d'une part plus importante de l'opérateur, pour le même prix par action, rapporte Bloomberg. La maison-mère de Free s'était donné jusqu'à la mi-octobre pour prendre une décision, après que son offre a été refusée. Elle aurait envisagé de relever son offre à 19 milliards de dollars (35 dollars par action) en dénichant des partenaires industriels ou financiers pour l'accompagner.

Iliad serait ainsi en discussion avec plusieurs banques américaines qui pourraient soutenir son offre. Elles rejoindraient alors HSBC et BNP Paribas. Des fonds pourraient aussi se joindre à l'opération pour lever entre 5 et 6,5 milliards de dollars, rapporte Bloomberg. KKR aurait été approché.

Iliad seul en lice

L'offre d'Iliad est désormais la seule en lice pour racheter T-Mobile US, celle de Sprint à 40 dollars l'action sur l'intégralité du capital ayant été rejetée par les autorités de régulation américaines, qui craignent les conséquences d'une consolidation des acteurs sur le secteur : Sprint et T-Mobile réunis, trois acteurs principaux se partageraient alors le marché : la nouvelle entité, ainsi que les géants AT&T et Verizon.

Mais une autre possibilité se dessine : Deutsch Telekom pourrait décider d'annuler son offre pour garder un pied aux Etats-Unis. Si la maison-mère de Free ne parvient pas à convaincre avec un prix suffisant, son offre pourrait bel et bien être rejetée, comme l'a été la première début août. Et Deutsche Telekom prépare déjà ses investisseurs à cette éventualité en assurant qu'il est prêt à rester sur le sol américain. L'opérateur, qui détient 66% de T-Mobile, cherchait pourtant à vendre sa filiale américaine depuis fin 2011. Mais après des années de recul, T-Mobile reprend enfin des couleurs. Son chiffre d'affaires est en croissance et la société regagne des clients (552 000 en août, un record, rappelle Reuters). Reste à savoir si Deutsche Telekom va décider de se battre sur le marché américain en faisant notamment face à Sprint, ou abandonner la partie pour réinvestir en Europe, et particulièrement en Allemagne.

Iliad : chiffre d'affaires de 4 milliards en 2014

Iliad a vu son bénéfice net baisser de 1,3% au premier semestre, à 139,9 millions d'euros. Si l'opérateur gagne plus d'un million d'abonnés, pour atteindre 9 millions d'abonnés et 13,4% de part de marché, il ne performe pas autant sur l'ADSL, où la concurrence féroce de Bouygues Telecom se fait sentir : sa part est tombée à 12%. Iliad table sur un chiffre d'affaires de plus de 4 milliards pour 2014.

 

Etats-Unis / Iliad