description brève de l'image
 
Photo © Agathe Azzis
 

Combien d'abonnés fibre revendiquez-vous ? Quelles sont les différences dans les usages par rapport à vos abonnés ADSL ?

Les derniers chiffres remontent à mars 2007 avec 13.000 clients et 100.000 foyers raccordables. Les différences principales dans les usages sont plus de télévision et plus d'upload avec Neuf Giga.

 

Où en êtes-vous dans vos projets de joint-venture sur la fibre avec SFR ?

Le projet avance bien.

 

Pouvez-vous donner un coût de raccordement par abonné en fibre optique ?

Nous avons annoncé un coût de l'ordre de 1.200 euros par abonné.

 

Continuez-vous quand même à investir dans l'extension de votre réseau ADSL et du dégroupage ?

Bien sûr ! L'ADSL n'est pas mort et nous sommes le FAI qui dégroupe le plus. Notre ambition est d'accroître cette couverture jusqu'à 2.000 URA [unité de raccordement d'abonnés, ndlr].

 

"L'ADSL n'est pas mort"

13.000 abonnés fibres FTTH ou FTTB ? [Fiber to the home ou Fiber to the building, ndlr] 

Les deux.

 

La position de LD Collectivité, filiale de Neuf, qui a des délégations de service public avec les collectivités locales, peut-elle aider Neuf pour son déploiement national en FTTH (notamment dans les zones moins denses démographiquement) ?

Bien sûr. J'en veux pour preuve la première DSP fibre remportée en début d'année dans la région parisienne sur 13 communes. Nous partageons avec l'Arcep [Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, ndlr] la vision que les collectivités locales participeront au développement de la fibre dans certaines zones moins denses.

 

Les débits sont-ils les mêmes en FTTH et FTTB ?

Non. Le FTTH peut aller plus loin, mais il faut de toute façon avoir la capacité suffisante dans le routeur. Nous proposons en FTTH et en FTTB 50 Mbit/s dynamiques pour le moment sans changer de box. Nous irons vers des débits largement supérieurs avec les prochaines générations de box.

 

"La mutualisation des infrastructures pour lafibre est indispensable"

Quel est le service qui nous fera tous aller vers le FTTH ?

Le FTTH apporte trois changements immédiats : le très haut débit pour l'Internet et la télévision, une meilleure qualité de service et un upload beaucoup plus élevé. Nous travaillons donc à des services qui mettent en avant ces trois attributs.

 

Ne pensez-vous pas que la mutualisation des infrastructures horizontales (génie civil) et verticales (immeubles) s'impose rapidement pour que tous les opérateurs soient sur un pied d'égalité avec l'opérateur historique (FTTH et PSTN) ?

C'est indispensable. Sinon, c'est Orange qui remportera le marché. France Télécom va investir un milliard d'euros par an. Aucun autre opérateur fixe ne peut suivre. Les conditions de la mutualisation entre tous les acteurs sont les clés d'une concurrence à terme. L'Arcep en est tout particulièrement consciente et je me réjouis qu'elle ait l'intention de définir un cadre avant la fin de l'année.

 


Sommaire Télécoms-FAIEnvoyerImprimerHaut de page