Fibre optique : l'Elysée veut une solution pour les zones grises


L'Elysée pousse à la création d'une société commune entre opérateurs pour déployer la fibre optique dans les zones grises.

Nicolas Sarkozy demande aux opérateurs de trouver un terrain d'entente afin de couvrir les zones peu denses en fibre optique. Les opérateurs  (Orange, Free, SFR et Numericable) ont ainsi été réunis la semaine dernière à l'Elysée par le secrétaire général adjoint de l'Élysée, Xavier Muscat, qui leur a demandé de faire des propositions en ce sens dans les 15 jours qui viennent.

Si les opérateurs comptent développer leurs propres réseaux dans les zones denses (146 communes représentant 5 millions de foyers) et l'Etat subventionner les réseaux en zone blanche, l'horizon n'est pas du tout clair en ce qui concerne l'avenir des zones grises, ni suffisamment attractives pour les opérateurs, ni suffisamment pauvres pour profiter d'aides publiques.

Les pouvoirs publics poussent donc l'idée d'une société commune dans lesquels se retrouveraient les opérateurs, mutualisant ainsi les coûts de déploiement d'un réseau de fibre optique. France Télécom seul opérateur à pouvoir financer seul un tel réseau est opposé à cette solution. Ce chantier, estimé à 20 milliards d'euros, permettrait de substantielles économies aux opérateurs si ce coût était divisé par quatre.

Autour du même sujet