France Télécom : Wenes débarqué, Richard promu


Le numéro 2 de France Télécom était jugé responsable de la politique interne de mobilité forcée. Stéphane Richard, proche de Nicolas Sarkozy, le remplace.

Conséquence de la vague de suicides chez France TélécomLouis-Pierre Wenes quitte ses fonctions. Le groupe annonce ce lundi que le directeur général adjoint en charge des opérations "a demandé à Didier Lombard, Président-Directeur Général de France Télécom, de le décharger de ses responsabilités".

C'est donc le numéro 2 de France Télécom qui fait les frais de la crise sociale que connaît l'entreprise, avec 24 suicides de salariés en 20 mois. Louis-Pierre Wenes était considéré comme le responsable de la politique interne de mobilité forcée. La semaine dernière, "Le Parisien" indiquait que le gouvernement s'apprêtait à le débarquer (Lire l'article Suicides : le PDG de France Télécom sur la sellette ?, du 30/09/09). Les syndicats se disent satisfaits de son départ, rapporte "Le Point".

Louis-Pierre Wenes est remplacé par Stéphane Richard, arrivé chez France Télécom au printemps et successeur désigné de Didier Lombard. Ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy, Stéphane Richard est un proche de Nicolas Sarkozy. Malgré la pression, Didier Lombard, qui avait reçu le soutien de la ministre de l'Economie jeudi dernier, conserve donc sa place à la tête de France Télécom.

Christine Lagarde