Recul historique du marché digital mondial en 2009


L'économie digitale mondiale a accusé une baisse de 1,5 % en 2009 à 2 629 milliards d'euros, selon le rapport Digiworld de l'Idate. Europe et Amérique du Nord tirent l'économie high tech à la baisse.

2009, "année sombre" pour le monde digital. Tel est le constat que dresse l'Idate dans la dixième édition de son rapport Digiworld Yearbook. Au cours de l'année écoulée le marché des nouvelles technologies (Internet, Télécoms, Informatique, Electronique grand public) a subi un recul de 1,5% à 2629 milliards d'euros. Un recul qualifié "d'historique" par Didier Pouillot, coordinateur du projet Digiworld à l'Idate.

Passé ce constat, Didier Pouillot tient à nuancer le bilan 2009. D'abord parce que le recul enregistré par l'économie high tech est équivalent à celui de l'économie mondiale en 2009 (le PIB mondial a baissé de 1,6 % en valeur). "En valeur, l'économie digitale a connu ces dernières années une croissance un peu plus faible que l'économie globale, explique-t-il. En 2009, l'économie digitale colle de nouveau à l'économie mondiale."

Cette baisse au sein du "Digiworld" masque par ailleurs des situations contrastées selon les régions du monde. Les marchés les plus avancés, comme l'Amérique du nord et l'Europe enregistrent des baisses respectives de 3,7 % et 3,3 %. En revanche, la zone Asie-Pacifique progresse de 1,1 % (+10 % en Inde, +5 % en Chine). L'ensemble Amérique latine, Afrique et Moyen-orient marque également une hausse de 3,8 %. Avec un recul de 0,2 %, "le marché français est l'un de ceux qui a le mieux résistés", précise Didier Pouillot.

Sur les six secteurs d'activités étudiés par le rapport Digiworld, seul celui des services télécoms a conservé une croissance positive en 2009 (+1,8 %), essentiellement due au dynamisme des pays émergents. Les services informatiques baissent de 2,7 % sur un an, et les services TV de 1,2 %. La chute est surtout marquée dans les segments d'équipements : le marché des équipements télécoms perd 4,5 %, celui des équipements informatiques chute de 7,2 %. Le marché de l'électronique grand public perd 2 %.

PIB