Mobile : les députés appliquent le principe de précaution

La commission du Développement durable de l'Assemblée nationale a intégré deux amendements à la loi Grenelle II qui concernent la téléphonie mobile. Le premier vise à ce que les constructeurs informent clairement la puissance d'émission de leurs portables. Par ailleurs, les députés voudraient que l'Agence nationale des fréquences (ANF) publie d'ici trois ans la liste des zones du territoire sur lesquelles les taux d'exposition d'ondes mobiles dépassent significativement la moyenne nationale.

Autour du même sujet