Net neutralité : le Cigref prend position contre les opérateurs

Les grandes entreprises françaises appellent à un "Grenelle" de l'Internet fixe et mobile.

 

Habituellement réservé sur les questions polémiques, le Club informatique des grandes entreprises françaises (Cigref) vient d'entrer dans le débat de la neutralité du Net. L'association, à laquelle adhèrent par exemple Accor, Axa, GDF Suez, Lagardère ou encore Renault ou Total, annonce qu'elle "rejette l'idée de l'instauration d'un principe de péage conduisant à créer un Internet à plusieurs vitesses, en fonction des volumes, des capacités du réseau, du temps ou d'autres critères discriminants et remettent en cause le principe de neutralité du Net. A terme, le chiffre d'affaires par client ne pouvant augmenter indéfiniment, la charge pèsera de plus en plus sur les entreprises". Le Cigref appelle de plus les pouvoirs publics à "organiser un 'Grenelle' de l'Internet fixe et mobile afin que tous les acteurs puissent débattre et élaborer collectivement des réponses aux problèmes que pose la dé-neutralité du Net."

 

Telecoms 2.0 / Cigref