Numericable veut offrir entre 10 et 13 milliards d'euros cash pour SFR

Le principal actionnaire de l'opérateur télécom lèverait les trois-quarts de la somme via une dette supportée par SFR.

Les velléités de Numericable concernant SFR sont connues de longue date. Après s'être vu opposé un refus concernant un projet de fusion par échange d'actions, l'opérateur télécom chercherait cette fois à réunir entre 10 et 13 milliards d'euros pour convaincre la maison-mère de SFR, Vivendi, selon une information dévoilée par BFM TV. Les trois-quarts de la somme seraient apportés après souscription d'une dette auprès de banques anglo-saxonnes. Le reste sous forme de fonds propres, avec notamment une partie du cash récolté à l'issue de l'introduction en bourse de la maison-mère de Numericable, Altice.

L'opération permettrait à Vivendi de se désengager de l'opérateur. Il réfléchissait d'ailleurs à introduire en bourse SFR. Reste que la méthode proposée par Numericable, un leverage buy-out, méthode qui consiste à faire endosser le poids de la dette contractée lors de l'opération à SFR, pose question. Pour rembourser sa dette, SFR sera sans doute condamné à réaliser des économies drastiques. D'autant que la tentation serait alors grande pour Numericable de supprimer tout doublon avec son activité. Et en ligne de mire, un plan social qui risque de faire réagir gouvernement et syndicats. 

 

SFR / Rachat